Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 21:32



« Aie le courage de te servir de ton propre entendement », écrit par Kant. Vous vous demanderez pourquoi cette formule vous semble effectivement pouvoir être, comme le précise ensuite le philosophe allemand, « la devise des Lumières ».

 

Emmanuel Kant (1724 – 1804) est un philosophe allemand qui identifia la loi morale avec la loi de la raison et posa en principe l’universalité de la morale et le respect de la personne humaine. « Aie le courage de te servir de ton propre entendement » est la devise de l’« Aufklärung » (équivalent allemand de nos Lumières) énoncée par Kant en 1784, lors de la rédaction de son ouvrage consacré à ce mouvement philosophique : Réponse à la question : « Qu’est-ce que les Lumières ? ».

Aussi pouvons-nous nous demander en quoi cette courte citation résume à elle seule l’esprit novateur des Lumières.

Nous analyserons dans un premier temps le sens de cette phrase, avant de porter notre attention sur l’idéologie des Lumières, qu’elle dépeint.

 

Dans la citation « Aie le courage de te servir de ton propre entendement », trois expressions forment le sens global de la phrase : « courage », « servir » et « entendement ». Dans le contexte, le courage désigne à la foi la résolution permettant de supporter ou d’affronter avec bravoure certains dangers, ainsi que l’énergie fournie dans la réalisation d’une entreprise. « Servir » à l’infinitif représente l’usage. Quand à l’entendement, il s’agit de l’intelligence, de la pensée, de la faculté de comprendre et de concevoir. Hormis ces termes, on note la présence du verbe « avoir » à l’impératif. Il exprime ainsi un ordre ou un conseil mais aussi une possession. De plus, cette phrase est à la seconde personne du singulier, ce qui signifie qu’elle s’adresse au lecteur. L’adjectif « propre » qualifie « l’entendement » du lecteur. Il représente ainsi la pensée saine du destinataire, non souillée par celle d’autrui. Ainsi cette expression invite le lecteur à penser par lui-même. L’impératif, présent par le verbe « avoir », ainsi que l’utilisation du mot « courage », laisse à penser que cette phrase semble être un slogan révolutionnaire écrit dans le but de défendre l’idée d’un progrès de l’humanité.

Par cette citation, Kant partage son vœu d’une progression intellectuelle de l’humanité, mais en quoi représente t’elle l’idéologie des Lumières ? C’est ce que nous étudierons dans un second temps.

 

Les principaux combats des Lumières trouvent un sens dans la citation de Kant. En effet, les philosophes ont lutté contre l’obscurantisme en dénonçant la superstition, le fanatisme, l’intolérance et donc, la manipulation et l’ignorance. Ils se sont opposés aussi à la censure en défendant la liberté d’expression et ils ont tenté de diffuser la pensée et le savoir par l’écrit de textes militant. D’autre part, ils croient en l’avancée de la science et au progrès de l’humanité.

« Aie le courage de te servir de ton propre entendement » souligne les combats des Lumières et sonne comme un slogan révolutionnaire visant à rallier chacun à l’attitude intellectuelle des philosophes. Il semblerait que cette devise soit toute indiquée pour représenter les Lumières.

 

***

Partager cet article

Repost 0

commentaires