Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 21:42


Fiche de méthodologie : La dissertation

 

I. Analyser un sujet de dissertation

 

Pour bien réussir un sujet de dissertation, il est nécessaire de bien connaître le ou les objets d’étude sur lesquels porte le sujet. De plus, il est également indispensable d’avoir des références personnelles applicables seulement après une analyse préalable du sujet.

Pour se faire, il est nécessaire de :

 

  • Lire attentivement le sujet pour mieux le comprendre. S’en suit des interrogations comme : qu’attend-on de l’élève ? Qu’est-ce que la consigne apporte au sujet ? Le sujet peut être sous la forme d’appréciation (l’élève doit alors chercher à discuter cette affirmation en mobilisant ses connaissances), de question (il faut alors discuter cette interrogation), de citation (suivie d’une consigne qui invite l’élève à se fixer des limites pour éviter le hors-sujet).

 

  • Repérer et analyser les notions importantes pour nous dégager quelques pistes d’analyse. Ainsi, bien que chaque mot a son importance, il est souhaitable de ne s’attarder que sur ce qui est essentiel à la réflexion. Analyser les notions importantes revient s’appuyer sur leur définition, ce qui nous conduira à se poser une série de questions, dégageant ainsi des pistes d’analyse (Quel message veut-on faire passer ? dans quel but ?...). Lorsque le sujet est long, il faut alors ôter tout ce qui est inutile au raisonnement (mais qui peut toujours servir pour délimiter le sujet).

 

  • Reformuler le sujet avec nos mots pour voir si celui-ci est bien compris.

 

  • Délimiter le sujet après l’avoir analyser, pour utiliser les connaissances requises sans risque de hors-sujet.

 

  • Rassembler et classer ses idées après s’être posé des questions (qu’elle est la visée de l’auteur ? comment réagit le lecteur ?)

 

  • Trouver une problématique à l’issu du classement des idées. Celle-ci dirigera notre résonnement.

II. Bâtir un plan

 

Après avoir trouver un plan, il nous faut définir les mots de façon plus complète afin de trouver d’autres « sous-problématiques ». Les plus pertinentes d’entre elles créeront les parties et sous-parties de la dissertation. Si une partie est plus longue qu’une autre, il sera toujours possible de la scinder en deux logiquement en dissociant sa problématique. Pour éviter les hors-sujet, il faut vérifier que chaque intitulé comporte un ou des mots clés.

 

III. Plan de l’introduction :

 

*     Phrase d’amorce pour replacer la problématique qui va être exposé. Il faut alors situer et reformuler le sujet

 

*     Problématique clairement exposée.

 

*     Annonce du plan  qui doit indiquer la démarche et la cohérence entre les parties.

 

IV. Composer une transition :

 

Celle-ci doit être la conclusion partielle de la partie et l’introduction de celle qui suit.

 

V. Faire un paragraphe de dissertation :

 

Ne jamais perdre de vue les trois composantes indispensables : l’argument avancé ou idée, l’exemple qui illustre puis le commentaire de cet exemple.

 

VI. Eviter les répétitions

 

User pour cela aussi bien des synonymes que des variantes grammaticales des mots.

 

VII. Composer la conclusion

 

La conclusion se compose d’une réponse à la problématique posée, et d’une ouverture vers un sujet plus vaste, proche de celui traité.

 

VIII. La présentation :

 

Lors de la rédaction, il est nécessaire de soigner l’orthographe, la ponctuation et la syntaxe. Il faut utiliser le « nous » de modestie, présenter le devoir de manière claire et aérée, donner des références précises des œuvres (titre complet, nom de l’auteur bien orthographié), souligner les titre de livres et mettre en guillemet les titre de poème de chapitre et de partie, et enfin, présenter correctement les exemples et les citations (chaque citation doit être suivit d’un développement).

Partager cet article

Repost 0
Published by Ginnungagap - dans Mouvements et méthodes
commenter cet article

commentaires