Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 21:38


Dans quelle mesure le mouvement des Lumières est-il aussi un héritage de l’humanisme ?

 

« On ne peut rien voir de plus admirable dans le monde que l'homme. » affirma Pic de la Mirandole en 1486.  Né au XIV° siècle en Italie, l’humanisme est un courant de pensée européen. Croyant au progrès humain et constituant ainsi une philosophie optimiste, elle prend pour sujet d’étude l’homme inscrit au sein de la nature.

Désignant un courrant de pensée du XVIII° siècle ainsi que les philosophes qui s’en réclament, les Lumières trouvent  leur sens dans la devise énoncée par Kant : « Aie le courage de te servir de ton propre entendement. ». Il s’agit là aussi d’un mouvement européen dont les acteurs sont animés par une profonde considération pour les hommes et par leur foi envers le progrès humain.

Aussi pouvons-nous nous demander dans quelle mesure le mouvement des Lumières est-il aussi un héritage de l’Humanisme.

Nous analyserons dans un premier temps les points de convergence notables entre ces deux mouvements, avant de porter notre attention sur leurs divergences.

 

L’Humanisme et les Lumières se remarquent tout d’eux par une attitude critique envers la superstition. Dans le premier, nous pouvons noter Erasme et son Eloge de la folie où celui-ci met en évidence l’aberrance théologienne. L’astrologie est quand à elle jugée par Rabelais dans Lettre de Gargantua. Les philosophes du XVIII° siècle s’opposent aussi à la superstition comme nous pouvons le remarquer avec  l’article Théologie de d’Holbach, Traité sur la tolérance de Voltaire ou encore Lettres philosophiques du même auteur.

L’éloge de la science et de la raison se manifeste aussi dans les deux mouvements. L’Humanisme développe en effet un véritable culte du savoir avec notamment le héros emblématique de Rabelais, Gargantua, qui sera comparé à « un abîme de science » , tandis que Locke sera jugé par Montesquieu comme étant un savant éclairé ; celui-ci mettra en évidence les démarches scientifiques et rigoureuses du philosophe anglais.  

La conception de l’homme et de la dignité humaine se note dans le mouvement humaniste avec De la conscience de Montaigne ainsi que L’Utopie de Thomas More où est dénoncée la barbarie ainsi que toute forme de violence. Au XVIII°siècle Montesquieu avec Lettres Persanes et Voltaire et son Traité de la tolérance dénoncent les excès de la religion et du fanatisme.

 

Ainsi nous avons pu noter les similitudes entre ces deux mouvements, mais qu’en est-il de ce qui diverge ? C’est ce que nous verrons dans un second temps.

 

Principalement, l’humanisme se différencie des Lumières par son objectif. Celui-ci tente en effet de montrer le sublime chez l’homme. Au XVIII°siècle, les philosophes se voulaient être plutôt des arbitres de la société, cherchant à améliorer les hommes. L’homme n’est alors plus au centre des réflexions, mais il s’agit plutôt des hommes en général, des relations qu’ils ont entre eux. La vue des philosophes des Lumières est plus sociologique.

De plus, l’Humanisme est davantage portée sur la tradition, l’antiquité, tandis que les Lumières sont un mouvement de coupure entre l’ancien, se tournant alors vers le progrès et le moderne. En outre, on note la conciliation que les humanistes font entre la raison et la religion tandis que les philosophes du XVIII°siècle prône l’entendement en dénonçant le superstitieux. La religion se mêle aussi avec le scientifique dans les écrits de Rabelais, chose condamnée par les Lumières.

 

Ainsi, nous pouvons affirmer que par les similitudes observées, le mouvement des Lumières est un héritage de l’humanisme. Cependant, ce dernier fixe son observation sur l’homme, tandis que l’autre observe les liens entre les individus et les hommes en général. Elle prône aussi la science sans la mêler de religieux comme peut l’avoir fait Rabelais. Ainsi, les Lumières est une évolution de l’Humanisme.

Mais qu’en est-il des différences et des similitudes entre le classicisme et les Lumières ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires