Le Romantisme

 

Qu’est-ce que le romantisme ?

 

Le romantisme (1820-1848) est un mouvement littéraire qui prône de laisser place à l’expression des sentiments et des sensations, en abolissant les règles strictes de la littérature classique et en jouant sur les contrastes. Il préconise la liberté et le naturel en art. Il s’exerce sur tous les genres : roman, poésie, théâtre.

Le romantisme avec son chef d’école (Victor Hugo), ses lieutenants (Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Alexandre Dumas) et ses satellites (Alfred de Vigny, Alphonse de Lamartine, Jules Michelet), ses lieux de rencontre (Salon de la conciliation de Charles Nodier puis le salon de Victor Hugo, rue Notre-Dame-des-Champs, en 1827), ses batailles (première représentation d’Hernani qui opposa les auteurs romantiques aux auteurs classiques) est peut-être, avec le surréalisme, le seul véritable mouvement littéraire français. Le mouvement romantique se développe dans le sillage de la Révolution de 1789 dont la notion de DDHC revendique la singularité et l’originalité de chaque personne.

Le développement de ce mouvement survint lors d’une ère bourgeoise, entraînant chez les auteurs, « le mal du siècle ». Les auteurs ont en effet un capital intellectuel fort, mais peu de moyen d’action. Jean-Jacques Rousseau ouvre le préromantisme français avec Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761), les Confessions (première autobiographie de 1782) etc. Il sera suivit de Madame de Staël qui introduit les influences romantiques allemande (De l’Allemagne de 1808-1810). Ensuite vint François-René de Chateaubriand, en 1802 avec René, puis plus tard avec Mémoires d’outre-tombe. Mais le romantisme au sens propre né en 1820 sous l’égide de Victor Hugo avec la Préface de Cromwell.

On note quelques thèmes récurrents comme le moi, l’amour malheureux ainsi que des décors : l’histoire, l’exotique ce qui à pour but de susciter chez le lecteur la dépaysement, le mystère.

Il influencera des personnalités fortes qui ne lui sont pas directement liés comme George Sand, Balzac et Stendhal.

 

Victor Hugo : Cromwell, Hernani, Ruy Blas...

Théophile Gautier (1811-1872) : Histoire du romantisme, Albertus (1832), Mademoiselle de Maupin (1835-1836)...

Gérard de Nerval (1808-1855) : Aurélia (1853), Pandora (1853-1854)...

Musset : Lorenzaccio (1834)

Alfred de Vigny : Chatterton (1835)

Publié dans : Mouvements et méthodes
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés